26 juin 2017

J'ai le syndrome du côlon irritable ( témoignage)

 http://www.adorable-emmerdeuse.be/2017/06/jai-le-syndrome-du-colon-irritable.html

Aujourd'hui, nous allons parlé d'un sujet qui me tient personnellement : 
Le syndrome du côlon irritable. 

Il est clair que nous sommes très loin des sujets abordés habituellement mais je tenais à en parler car je me sens souvent incomprise à propos de ce sujet... 

Si vous cherchez sur Google vous trouverez que c'est : 

est un trouble fréquent de l'intestin causant des douleurs abdominales, accompagnées de constipation, diarrhée, ou une alternance des deux
source; http://santecheznous.com/condition/getcondition/syndrome-du-colon-irritable

Donc vous allez vous dire " oui elle a la diarrhée, elle est constipée, ce n'est pas un drame" 

Sauf que quand on le vit, c'est bien différent. 

Combien de fois mes amies n'ont pas compris que je devai annulé un projet ou partir plus tôt d'une soirée parce que " j'avais mal au ventre" 

Mais aujourd’hui, j'aimerai que vous compreniez ce que cette phrase veut dire dans la bouche des personnes atteintes du syndrome du côlon irritable. 

Je n'ai pas seulement mal au ventre... 

En période de " crise" cela va bien ai delà. 

L'envie d'aller au toilette survient immédiatement. 
En une fraction de seconde. 
C'est pas " je dois aller aux toilettes" C'est " tout de suite, maintenant, immédiatement, dans la demi seconde" 
Impossible de se retenir... 
Malheureusement, si tu es hors de chez toi, c'est TRÈS problématique. Les lieux publiques refusent que tu ailles aux toilettes ou il n'y en a pas a proximité. 
Dans les secondes qui suivent arrivent d'autres symptômes... Les crampes s'amplifient allant jusqu’à une douleur comparable a de forte contractions, la tête tourne, les vapeurs arrivent et suivent les nausées, tremblement, frissons et j'en passe.
Dans certains cas on peut même faire de la fière. 
C'est à ce moment qu'on est capable de tout pour aller aux toilettes. 
Payer, supplier, pleurer, allez aux toilettes n'importe ou... voir se faire dessus. 

ça peut vous semblez drôle mais c'est un stress quotidien. 
C'est repérer des toilettes dès que tu entres dans un endroit, c'est avoir peur que ça t'arrive quand tu es coincé dans les bouchons, l'avion, le train. 
C'est avoir peur qu'on  te refuse l'accès aux toilettes et d'avoir un accident. 

Ce genre de crise peu durer des jours voir des semaines. 
Semaines durant lesquelles tu dois encore plus surveiller ton alimentation. 

C'est aussi te balader avec du papier toilette, des vêtements de rechange. 
C'est te priver de moment sympa, comme une balade en Kayak, car tu sais que tu es en crise et que ça n'ira pas. 

Physiquement, on doit supporter un ventre ballonné dur comme de la pierre ... ajoutez cela aux douleurs et vous comprendrez pourquoi, après le rhume, ce syndrome est la principale cause des absences au travail et à l'école. 
Sincèrement des fois, on croit qu'on va tomber dans les pommes... 

Il y a environs 30% de la population qui est atteinte de ce syndrome dont on ne connait pas encore bien les causes. 

Donc quand un ami ou un collègue  annule un événement posez vous la question. 
Il a peut être ce syndrome mais n'a peut être pas envie d'en parler. 
ce n'est pas simple de dire a vos proche 
" je risque de me ch*** dessus si je viens! " 

Quand quelqu'un vous supplie les larmes aux yeux d'aller aux toilettes... Ayez un peu d’empathie. 
Mettez vous a sa place 2 secondes car quand on prend son courage a deux mains pour supplier quelqu'un d'aller aux toilettes ce n'est pas pour rien. 

Je sais qu'il y a bien plus grave comme maladie mais je trouve que le syndrome du colon irritable devrait être plus considéré car pour moi, c'est un réel handicap.

Témoignage de Laura : 

"Dans ton article tu peux parler du Régime sans Fodmap, ce que mon docteur m'a prescrit. Tu évinces tout ça pendant 2/3 mois (et encore, là, la liste est encore courte lol) puis tu réintroduis par groupe pour voir s'il y a des choses qui passent qd même. Ça aide bien, mais c'est assez dur à respecter.




Témoignage de Julie: 


Ça à commencer il y 5 ans j'étais tout bêtement sous la douche quand j'ai ressenti une espèce de compression / crampe allant du côté gauche de mon vente vers le centre, tu sais comme quand tu tords ton torchon de nettoyage, ça a dû durer 4-5 secondes, j'étais choquée de ce ressenti mais je venait de rester pliée un bon moment assise dans la baignoire, j'ai mis ça sur le compte de ce faite la, jusque là c'était tout, quelques semaines plus tard ça à recommencé ( toujours au même endroit). J'avoue ne pas y avoir prêter attention et j'ai continuer ma vie, sauf que c'était de plus en récurant, et c'était toujours plus long ( la crampe ) à tel point que 2 jours plus j'avais toujours la sensation de gêne à l'endroit en question. J'en arrivais à avoir les larmes qui coulais automatiquement tellement j'en pouvais plus de cette crampe, crampe qui se situai au niveau d'un bourrelet en plus c'était la seule comique de voir
Un des bourrelets de mon ventre se tendre à un point ou le bourrelet n'existait presque plus 😂, j'ai quand même fini par aller chez le médecin, ou début il a pas trop chercher, aller hop des medoc pour refaire la flore intestinale et c'est bon comme ça, ça â fonctionner Oui, 3 semaines puis les crampes on recommencer de plus belle, et la constipation chronique à commencer à arriver aussi.
Je suis retourner chez le doc, aller rebelote un petit traitement et basta, traitement qui ne m'a aider en rien, quelques semaine plus tard sans raison je pensais que c'était parti * presque 5 mois de tranquillité 😰 jusqu'au jour où tout à recommencer puissance 1000, les crampes pouvait durer jusqu'à 10 Minutes non stop 4-5 fois par jours, la constipation jusqu'à 5-6 jours puis je ne te raconte pas le jour où je réussissais enfin à aller ch*er c'était impossible de sortir de chez moi pendant 2 jours, j'ai vu un gastro antérologue qui m'a diagnostiqué le syndrome, j'ai été faire un radio qui a aussi montrer que mon intestins était très clairement trop rempli de joli caca, beaucoup trop, on m'a donner du laxatif doux et un traitement, le laxatif ne m'a pas aider à aller aux toilettes, le traitement m'a un peu aider pour les crampes, c'était il y 2 êtes ça, 1 été ou j'ai passer ma vie à pleurer chez moi, ou j'avais acheter pleins de ticket de festival ou j'ai toujours des excuses
Pour ne pas y aller tellement j'avais mal, tellement j'avais peur de devoir rester scotcher au toilette, tellement j'avais peur d'avoir des crampes, parce ce que si une crampes arrivait en positions debout je ne savais presque plus marcher tellement c'était douloureux, un été ou j'ai menti à mes potes parce ce que je n'osais pas dire ce que j'avais réellement, parce ce que je connais les gens et leurs " quoi elle a mal au ventre et elle vient pas " si seulement ils savait ...... après cet été gâché j'ai voulu repasser une radio et arrêter de traitement qui ne servait à rien, radio toujours le même diagnostic, je n'évacue pas assez, on a changé de traitement ouai c'était pas mal pendant 3 mois, et c'était reparti, en faite ça revenait par phase j'ai remarquer tout les 3-4 mois et plus ça revenait plus c'était douloureux et handicapant, j'ai continuer à jonglé quelques mois entre le bien et pas bien, et miracle il y un 1 ans on m'a prescrit un traitement gastro résistant qui M'aide beaucoup, ça m'arrive toujours d'avoir des crampes, mais moins souvent, ça m'arrive toujours d'être constipée ou même l'inverse soyons honnêtes mais moins longtemps aussi, mais plus rarement que avant, la par exemple la dernière phase " de crise " que j'ai eu remonte à 5 mois et ça à durer 2 jours, le plus fréquent reste les crampes mais j'arrive à les anticipé, je commence seulement à vivre et comprendre mon corps et son problème, ce qui est déjà plus facile pour moi, ça ne me Gâche plus la vie jusque maintenant, et je sais plus ou moins ressentir quand ça revient, j'ai compris mes symptômes et je fais avec, j'ai pas le choix puis c'était comique d'avoir un ventre plat 10 Minutes comme ça de temps en temps à cause de la crampe mdr, pour ce qui est de manger j'ai légèrement envoyer se faire foutre mes médecin, si je les écoutais tous au final je pouvais plus rien manger ni boire, Alors ça vraiment je ne respecte pas ça sinon je suis bonne pour aller me pendre Sinon tant que maintenant ça va, je sais bien qu'un jour ou l'autre je vais me choper une petite crise qui va m'empêcher de vivre correctement quelques jours mais bon j'ai connu pire par le passé.






1 commentaire :

  1. Vous avez fais une radio? le colon ne descend pas jusque en bas? il a y a les goutes (laxoberon).
    Mon fils petit pleurais,pleurais,pleurais, jamais compris, puis quand a commence parlé pleurais et criais j'ai mal au ventre, ça à dure, enfin, 1 jour, on a eu le mot, et donc en fait on nous a expliqué, tu es constipé, constipé, et tellement bouché ca fuis (d'ou le imminent, tu gères pas) son ventre aussi dur comme du béton, on savais pas, il a eu des années le pauvre sans que on sache, la 1x semaine on donne 8 a 10/12 gouttes le soir, le lendemain on sais sera pas top,pas d activite, il se vide+++, ben ça marche bien, je sais pas si ça pourra vous aidé
    on a essayé suppo (marche pas), les pruneaux,... d'autres trucs, en poudre,... pour nous les goutes c'est "le mieu" actuellement, on verra la suite , bon courage

    RépondreSupprimer


Mon blog se nourrit de vos commentaires! Merci

Copyright © 2015 Les lubies d'une adorable emmerdeuse